* FuturPoudlard *
Bienvenue sur ce site,
trouveras-tu le chemin jusqu'à l'inscription ? Parcours semé des embûches de la volonté. Mais peut-être es-tu plus coriace qu'il n'y parait. Peut-être réussiras-tu ce tour de force. Et ainsi puisses-tu nous aider à combattre les Ténèbres ou le Clarté.
Quoi qu'il en soit de nombreux postes vacants restent à pourvoir. A part si tu préfères un personnage de ton cru...
Le Staff


50 ans après la septième année de Harry Potter, le monde des sorciers a évolué, Poudlard aussi, un puissant mage noir menace de contrôler à nouveau le monde des sorciers. L'histoire serait-elle sur le point de se répéter ?
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Sam 19 Juin - 22:01

    Après avoir fait quelques brèves "fouilles" et chopper un peu de nourriture placée dans un sac plastique, Illian chercha un endroit où se poser pour manger. Il faut dire qu'il était très avantageux d'aller partout où il voulait sans se faire spécialement surprendre. Il fit semblant alors de dévaler les rues comme s'il venait de faire ses courses et manqua même de se faire renverser plusieurs fois dû au fait qu'il avait une démarche rapide, comme s'il avait un rendez vous dans quelques minutes à l'autre bout de la rue. En réalité, s'il marchait vite, c'est parce qu'il voulait échapper à la lenteur de la foule et que, dans celle ci, il se trouvait vite stressé.
    Il ne se gêna donc pas pour bousculer des gens et avec violence s'il le fallait. Les pires, c'étaient ceux qui bloquaient le passage en plein milieux et les groupes de personnes qui prenaient toute la rue. Cela ne le dérangeait pas de leur demander de se "pousser" d'une manière plus familière et surtout moins tendre et il marcha jusqu'à un parc de la capitale.
    Il y avait des gens mais beaucoup moins de monde. Il aimait beaucoup la verdure, les plantes et la nature alors il respirait déjà beaucoup mieux ici. Il y avait des jeunes en train de se rouler des pèles sur l'herbe, des petites mamies qui donnaient du pain aux canards de l'étang, des mères qui promenaient les gamins en poussettes et plein d'autre sortes de personnes.

    Le jeune homme s'installa sur un banc et déballa rapidement le sac plastique pour faire sortir son hamburger tout chaud qu'il avait confectionné lui même. Il avait mis dans les tranches de pain trois morçeaux de viandes, du ketchup et de la moutardes, des épices car il adorait ça et un petit peu de crudités.
    Il mangea cela vite fait bien fait puis il but deux canettes de bière avant de s'écrouler sur le banc. Il sortit ses lunettes de soleil et les posa sur le nez. Il regarda la marre sans vraiment la regarder, profitant de ce moment de détente. Il en sortit une clope de sa poche qu'il alluma et qu'il commença à consommer. La fumée commençait à sortir de sa bouche et il se sentit extrêmement bien d'un seul coup.
    Seuls les cris d'enfants et de bébés pleurant dérangeait cette tranquillité ce qui l'agaça assez fortement. S'il le pouvait, il utiliserait un sort permettant de leur clouer le bac, il n'hésiterait pas! S'il pouvait faire "pire", ce serait mieux aussi....


(HJ : Désolé pour le petit post >.< J'essaierai de faire mieux en avançant ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Yuuki Aijunko

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 09/06/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Lun 21 Juin - 12:24

Yuuki était sortie faire des courses pour son père, malgré le statut de sorcière qu'elle et sa mère possédait, ses parents refusaient de vivre "a la sorcière" Yuuki étaient donc contrainte de vivre comme une parfaite moldus, ce qui ne la dérangeait pas spécialement mais qui embêtait sérieusement sa mère qui venait d'une famille de sorcier, aussi, cette dernière n'hésitait pas a utiliser ses pouvoirs lorsque son mari avait le dos tourné, pour faire la vaisselle et autres tâches ménagère futile selon elle.
Cependant, Yuuki devait quand même allait faire les courses... Chargé de tas de petits paquets, contenant tantôt poisson, tantot riz et autres algues destinés aux sushis du soir -donc les papilles de Yuuki se régalait d'avance- la jeune fille avait décidé de passer par le parc afin de rendre sa balade certes plus longue, mais bien plus agréable. Tout en écoutant de la musique et en fredonnant l'air elle avançait a grand pas sur le petit chemin pavé et bordé d'arbre. Cela sentait comme la forêt et Yuuki se sentait incroyablement bien au contact de la nature.


-Un melon, un rêve, un labyrinthe !

Dansant et chantant légèrement elle continuais son chemin joyeusement. Sans voir qu'une bande de voyous pas loin de là se rapprochait discrètement d'elle, Yuuki fut cependant obligée de le voir lorsqu'ils se mirent sur son chemin, elle essaya naturellement de les contourner mais ses derniers bougèrent de la même manière, elle leur lança un "pardon" tout en souriant mais le ton assez ferme, la bande se contenta de rire et de lui arracher son mp3, elle eu un mouvement de recul, surprise.

-Alors petite, on va faire les courses toute seule? Et on s'égare du droit chemin?
-Il faut faire attention, tu pourrais croiser le loup, hin hin hin.


Ils ricanèrent tous bêtement du sous entendu que Yuuki était incapable de comprendre, elle essaya de reprendre son mp3 des mains du voyous qui pris un malin plaisir a lever le bras de manière a ce que Yuuki soit trop petite pour l'atteindre.

-Rendez le moi s'il vous plait, dit elle avec toute la courtoisie du monde
-Non, ça ne me plait pas, dit il avec toute l'ironuie du monde


Yuuki pensa alors qu'il aurait été aisé pour elle de sortir sa baguette et de recuperer son mp3 puis de les saucissonner et de courir très vite jusque chez elle, mais ils étaient moldus, il y avait des moldus de partour, et elle serai renvoyée de poudlard, ne sachant pas quoi faire, elle les regarda chacun leur tour et attendit de voir ce qui allait se passer.
Revenir en haut Aller en bas
http://aerith-gainsborough.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Lun 21 Juin - 21:03

  • Alors qu'il somnolait paisiblement sur le banc, victime de la diggestion et de son pouvoir naturellement endormant, il entendit des cris non loin d'ici. Il fit semblant pendant un instant de ne pas y faire gaffe, espérant que cela s'arrêterait rapidement mais les voix d'hommes et les rires de ces derniers l'empêcha de dormir comme il se devait ce qui l'agaça très profondément.
    Vous savez, Illian est ce qu'on peut aller une totale feignasse. Son loisir numéro un était de dormir et de rien foutre de la journée. Il était libre comme l'air et il adorait cette vie. On pourrait évidement lui reprocher de perdre du temps dans sa vie mais pour lui, sa vie c'était ça. Et s'il changeait, il ne serait plus lui même.

    Il ouvrit ses yeux et vit tout d'abord le ciel en sombre. Normal, cet abruti portait encore ses lunettes de soleil. Puis il se redressa tout d'abord en position assise, se caressa l'arrière du crane histoire de se réveiller, s'étira fortement en poussant un petit cri de réveil, cligna des yeux et se leva.
    Il tourna la tête vers la bande d'imbécile et éclata de rire en voyant qu'ils s'en prenaient à un enfant. Il détestait ces gens car ils s'en prenaient au plus faible et ils savaient jamais s'attaquer à plus fort. Enfin, en y réfléchissant bien, Illian était dans ce cas là. Sauf qu'il n'attaquait jamais volontairement. Il se défendait toujours.

    De ce fait, à partir d'ici, trois option s'offrirent à lui. Soit il passaient, aller dans un autre endroit pour dormir et digérer son repas tranquillement sans que des cons viennent lui gâcher sa sieste. Soit il se joignaient aux brutes et s'attaquerait à la gamine. Soit il allait défendre la petite.
    Choix difficile.
    Mais étant donné que les voyous lui avaient gâché sa sieste, il allait pas en rester là.
    Il s'approcha dans un premier temps d'un pas innocent et arracha le lecteur mp3 de la petite pour le lui rendre d'une façon très naturel. Surpris, les voyous restèrent dans les premières secondes interdits puis l'un d'eux s'interposa devant le jeune homme. Illian sorti une cigarette et l'ouvrit tandis que le voyous tentait de l'intimider par le regard. Il lui "ordonna" de baisser les yeux et d'aller le suivre histoire de lui faire sa fête.
    Mais vous savez bien que s'il y a bien une erreur à ne pas faire, c'est de donner des ordres à Illian. Illian n'obéissait JAMAIS. On aurait beau TOUT faire, il n'obéit à personne.
    Il recracha sa fumée sur le visage du jeune homme ce qui eut le don de le fâché.. naturellement. Il tenta de lui asséné un coup dans le visage mais Illian disparut d'un seul coup. Comme un autre voyou de trouvait derrière lui, ce dernier reçu le coup à sa place. Illian ré-apparut derrière lui et murmura à son oreille :


    - Je suis là!

    Le voyou se tourna d'un coup et tenta de lui donner un autre coup mais Illian disparut aussitôt. Il ré-apparut une seconde fois cette fois ci au milieu du gang. Adorant se faire remarquer, il était au milieu de la scène et c'était bien entendu fait exprès.

    - Tu n'es pas assez rapide, dit-il. Il faudrait peut être arrêter le hash, ça donne des illusions.

    Bien qu'il était dans un parc moldu, Illian s'en moquait royalement. Généralement, les gens qui le voyait disparaitre comme ça pensait avoir halluciné ou alor peut être se taisaient-ils car ils savaient qu'on les prendrais pour des fous.
    Les voyous rebroussèrent chemins et disparurent, les jambes à leur cou.
    Il se tourna vers la gamine et fronça les sourcils.

    - Tu devrais faire plus attention à toi! Une fillette comme toi devrait être accompagné par ses parents, c'est dangereux!
Revenir en haut Aller en bas
Yuuki Aijunko

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 09/06/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Mar 22 Juin - 11:25

Tout était allé très vite pour Yuuki, son mp3 lui avait été rendu par un homme qui était venu l'aider, alors qu'elle aurai voulu se cacher derrière lui, il disparut. Elle comprit alors qu'il s'agissait d'un sorcier tout comme elle, mais il était bien plus vieux, ses pouvoirs étaient donc plus important, elle aurait aimer savoir se teleporter comme ça, mais on lui avait dit que c'était très dangereux, et que certains sorciers avaient perdus des bouts de leur corps... Il fallait donc passer un permis, un peu l'équivalent du permis de conduire pour les moldus.
Elle s'empressa de ranger son mp3 dans sa poche et s'inclina (a la japonaise) pour remercier son sauveur en lui souriant, il l'avait prise pour une enfants, mais peu importe tant qu'elle était saine et sauve, elle s'expliqua.


-Arigato gozaimasu, je n'aime pas sortir seule chez les moldus parce que je ne peu pas me defendre, mais mon père voulait absolument que j'aille faire les courses...et comme il est réfractaire au mode de vie sorcier...Je n'ai pas trop le choix, mais merci beaucoup ! Je vous offre une pâtisserie en remerciement?

Yuuki était très gourmande et ne voyais pas de meilleure récompense qu'une bonne grosse pâtisserie pleine de graisse et de sucre, de même qu'elle ne laisserai jamais quiconque l'avait sauver, partir sans cadeau de remerciement, c'était comme cela qu'elle avait été elevé, et elle respectait ses principes a la lettre, fiere de sa famille et de sa culture nippone. Bien que son discourt aurait pu paraitre étrange -voir fou- a tout bon moldu, elle sentait bien que l'aura de son sauveur était magique, comme la sienne, et ce sans qu'elle n'ai eu besoin de le voir se teleporter...cela dit ça l'avait confortée dans son idée.
--
Revenir en haut Aller en bas
http://aerith-gainsborough.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Mar 22 Juin - 12:08

    Illian fut assez surpris de la réaction de la fillette. Il observa, ahuri, les gestes bizarre que fit la gamine puis afficha un visage ironique, quoiqu'un peu neutre. Il resta un moment muet, sans rien dire à l'observer avant d'éclater de rire. Il n'avait jamais rien vu d'aussi ridicule de sa vie.
    Seulement, lorsqu'elle lui adressa la parole pour lui répondre, il commença un peu à regretter de ne pas avoir été dans le parti des voyous et de lui prendre so mp3. Ayant trop le désir de vengeance, il avait voulu ce qui s'est produit mais il redoutait ce moment là : se la coltiner. En plus, elle devait faire les courses pour son vieux!
    Seulement, le détail qui attira son attention était le fait qu'elle connaissait le monde des sorciers. Même s'il n'avait pas vraiment transplaner, elle avait reconnu qu'il en était un et visiblement, elle en était une aussi. A moins qu'elle fussent au courant de l'existence de ces derniers par il ne sait quel moyen. Enfin si son vieux travaillait là bas, c'est qu'elle en était naturellement une.
    Il croisa les bras quand elle lui proposa une pâtisserie en guise de remerciement.


    "Et tu veux pas me proposer une sucette non plus?" répliqua-t-il ironiquement. "Tu crois que j'ai que ça qu'à faire? De m'occuper de toi? J'ai passé aucune annonce pour du baby sitting alors démerde toi avec tes parents!"

    En plus de cela, il venait de manger. Alors se taper un gâteau en compagnie d'une petite fille on aura tout vu. Cela dit, il baissa le regard pour le relever instantanément. Même s'il était peu enthousiaste à faire la nourrice, il pensa alors à une chose :

    "Cela dit, si t'as des donuts au chocolat ou à la framboise je refuserais pas. Mais crois pas que c'est pour me remercier que j'accepte! Et puis pourquoi je me justifierai?"


    Il fit un sourire en coin et ne tarda pas à ajouter :

    "Et t'as pas de la bière tant qu'on y est?"
Revenir en haut Aller en bas
Yuuki Aijunko

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 09/06/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Mar 22 Juin - 12:38

Yuuki souleva les sourcils, pourquoi était il méchant? Avait elle fait quelque chose de mal? A voir ce bonhomme la rester grognon comme ça alors qu'elle le remerciait la fit éclater de rire. C'était vraiment étrange, la première fois qu'elle voyait ça, c'était trop drole, elle se décida a lui demander

-Aurait-je fait quelque chose de mal pour que vous soyez si impoli, si vous ne voulez pas être remercié ce serait peut être mieux que vous restiez chez vous, car il suffit que vous laissiez passer quelqu'un devant vous sans le faire express pour qu'il vous remercie. C'est peut être juste votre manière d'être après tout...

Elle leva les yeux au ciel en soufflant puis regarda l'homme, il la prenait vraiment pour une gamine non? Cela lui plaisait bien, elle préférait de loin le monde de l'enfance a celui des adultes, surtout s'il la faisait devenir grincheuse comme se bonhomme la ! C'était bizare de voir la manière dont il se conduisait avec elle tout en réclamant autre chose, ça la fit rire d'autant plus.

-Vous savez, je peu me débrouiller seule, c'est juste que je n'aime pas la violence, et je ne vous oblige pas a me suivre non plus ni a faire du "baby-sitting" je pense être un peu vieille pour se genre de chose ! Mais ne vous justifiez pas, alors pour le donuts il faudra m'accompagner sans-faire-du-baby-sitting jusqu'à la pâtisserie juste la, et pour la bière...

Elle fouilla dans un de ses sac de courses, son père en buvait beaucoup, surtout pas ses grosses chaleurs elle lui demanda donc :

-Vous avez une préférence?
Revenir en haut Aller en bas
http://aerith-gainsborough.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Mar 22 Juin - 12:51

    Illian l'observa éclater de rire d'un air amusé. Par contre, ce qu'elle lui répondit attira son attention. Visiblement, elle avait mal pris ce qu'il lui avait dit, ce qui était normal. Ainsi, lorsqu'elle lui demanda si elle avait fait quelque chose de mal pour qu'il soit si impoli, il soupira et haussa les épaules.

    "Non pas vraiment... tu sais, il y a des gens qu'on a envie de claquer en voyant leur tête. Toi, t'en fais partie."

    Toutes les couleurs qu'elle portait le rendait malade, le genre tendance très enfantine. En plus, son langage de petite fille commença à l'agacer de plus en plus. Mais lorsqu'elle ajouta que c'était peut être sa façon d'être, il se baissa un petit peu pour être à sa hauteur et lui caressa la joue d'un air faussement tendre avant de lui donner trois petites tapes inoffensives :

    "Tu as tout compris ma chérie. Je suis méchant sans raison. C'est très mal d'être comme moi mais... que veux tu.. si j'étais gentil je ne serais plus moi"

    Puis elle poursuivit son discours en lui disant qu'elle pouvait très bien se débrouiller seule. Encore plus lorsqu'elle lui dit qu'elle était peut être un peu vieille pour le baby sitting. Le jeune homme se caressa le menton d'un air très septique et la regarda d'un air ahuri. Elle devait plaisanter car ce n'était pas possible ce qu'elle disait. Elle? Se débrouiller seule? Après ce qui venait de se passer? Si c'était le cas, alors il était l'empereur de Chine!

    "Franchement, vu comment tu t'es débrouillée pour échapper à ces voyous moldu, j'ai des doutes. On peut pas dire que tu étais très remarquable pour te débrouiller toute seule... t'as quel âge, huit ans?"

    Cela dit, il fut réellement étonné lorsqu'elle lui demanda sa préférence de bière. En buvait-elle? Était-elle aussi une petite gamine précoce? Si ça s'trouve, c'était une future lui car il avait commencé à boire et à fumer vers ses quartorze ans. La drogue? Il y avait touché une première fois un an plus tard... même s'il en prenait que très ratement.
    Quoique là, si elle buvait vraiment, elle était vraiment en avance.
Revenir en haut Aller en bas
Yuuki Aijunko

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 09/06/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Mar 22 Juin - 13:19

Yuuki se laissa faire ne discernant pas l'ironie dans les gestes et les paroles du bonhomme, pas plus que dans le ton de sa voix a vrai dire. Il ne fallait pas être comme lui? évidemment... elle n'aurai en aucun cas voulu finir comme lui, il avait les traits tirés et Yuuki sentait une certaine mélancolie émaner de lui, elle aurait voulu l'aider, mais, de toute évidence ça n'était pas le genre de personne que l'on aidait facilement, bouffé par l'orgueil et trop "fort" pour se faire aider...le pauvre...elle le pris donc en pitier... Si la nature humaine le rendait malade c'est qu'il avait vraiment un problème...pourquoi évoluait il dans un parc plein de personne s'il ne les supportait? Il était incroyablement complexe...et il n'avait pas compris ce qu'elle essayait de lui expliquer.

-J'ai 16 ans en fait, je vous l'ai dit, je n'aime pas la violence, et je suis encore étudiante a Poudlard, je ne peu pas utiliser la magie hors de l'école et surtout pas contre des moldus, que vouliez vous que je fasse? Les frapper? Vous avez vu ma corpulence par rapport a la leur? Vous n'êtes pas sérieux, jamais je n'aurai pu le faire face, ils étaient plus nombreux, plus vieux, plus fort, plus grand...Au mieux j'aurai pus espérer qu'il se lasse devant mon air niais.

Elle aurai voulu rajouter "ce qui semble déjà marcher avec vous" mais se retint, elle ne voulait pas être mechante avec sa nouvelle rencontre...ni avec personne d'autre d'ailleurs, elle préféra rester correct et le fixer dans les yeux, en jetant de temps en temps des petits coup vers son sac qui signifiait "oublie pas ta bière coco", elle n'avait pas peur qu'elles deviennent puisque le sac avait eu un traitement "special" qui le rendais insensible a la température extérieur, mais elle n'aimais pas devoir quelque chose a quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
http://aerith-gainsborough.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Mar 22 Juin - 18:42

    Il fut un peu dérangé à force qu'elle le vouvoie. Elle venait du quinzième siècle cette fille ou quoi? Il ne lui semblait pas qu'il fut une personne importante digne d'autant de respect. Enfin, après tout c'est les parents qui font l'éducation comme on dit. La preuve qu'il a été tellement pourri gâté sans interdit que voilà comment il était devenu. Elle, c'était l'opposé... si ce n'était pas du tout, c'était trop. Il voulait bien croire que ses parents à lui furent stupides mais alors les siens, ils devaient être complètement mabouls! Mais dans un sens, cela donnait un dialogue de supérieur/soumis. Et ça ne lui déplaisait pas tant que ça. Il aimait bien quand on l'appelait "maitre" ou qu'on lui donnait beaucoup de respect alors qu'il en mérite pas autant. Dans un sens, il était normal qu'un enfant doit du respect à un adulte. Mais les jeunes, de nos jours...

    Ainsi, elle lui informa qu'elle avait seize ans et qu'elle était à Poudlard. Enfin, elle ne lui avait pas dit le nom de son école mais quand elle lui signala qu'elle n'avait pas le droit d'utiliser la magie, il en fut directement référence. Il soupira. Il oubliait les "bonnes manières" ridicules de Poudlard...
    Ainsi il éclata de rire lorsqu'elle lui dit qu'elle ne pouvait pas se débrouiller seule devant autant de garçons. Il soupira à nouveau et croisa les bras.


    "Alors dans un premier temps tu me dis que tu peux te débrouiller toute seule et là tu me dis que tu pouvais pas... tu te contredit un peu."

    Oui, Illian faisait semblant d'être idiot car il adorait ça. Même si, dans un sens, il n'avait pas tout à fait tort. Il leva les yeux au ciel et pensa alors aux jeune femmes insouciantes qui se faisaient emmener lors d'une soirée ou n'importe où dans la rue d'ailleurs.

    "Et c'est ainsi que des jeunes filles de ton âge se font violer" remarqua-t-il. "On est à Londres ici, pas à trifouilli les oies."

    Les capitales étaient réputées pour être dangereuses, aussi bien dans le monde des sorciers que dans le monde des moldus. Même s'il y avait des voyous un peu partout, ils se centraient généralement sur les grandes villes. C'était un peu bête de leur part d'ailleurs mais bon, c'était comme ça.
    Et lorsqu'elle finit son discours en disant qu'elle aurait pu espérer que les voyous se lasseraient de son air triste, il explosa carrément de rire, d'un rire qu'il eut du mal à contrôler et qu'il mit du temps à faire taire.


    "Alors là! Chapeau! Vu ton air de débile et ta façon de parler, j'ai deviné que tu étais niaise mais à ce point! J'aurais pas cru! Surtout pour seize ans!."

    Etant lui même d'une certaine façon un voyou, il s'y connaissait plutôt dans ce domaine là. Généralement, un voyou se fichait complètement de l'état de sa victime. Un voyou n'a aucune pitié sinon ce n'est pas un voyou.
    Puis il ajouta :


    "Enfin bref. Moi je m'en suis très bien sorti. Pourtant je n'ai eu recours à aucun sortilège. Non, non, aucun. Et petit conseil, si tu ne veux pas te faire avoir, évite d'avoir cet air de petite fille inoffensive car tu es une proie très intéressante pour des gens comme eux. Et surtout, ne montre jamais ta peur car cela prouve qu'ils sont plus fort que toi."

    Ces paroles furent les seules amicales qu'il put dire. Car il n'aimait pas cette fille mais elle était trop jeune encore pour être attaquée. Pas qu'il ait de la pitié, juste de la... "justice?". Il fallait bien qu'elle vive un petit peu adulte celle ci. Dans un sens, c'était un peu de la pitié.
Revenir en haut Aller en bas
Yuuki Aijunko

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 09/06/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Mer 23 Juin - 11:20

Yuuki écouta tout en le regardant d'un air dubitatif, le pauvre...elle avait tellement pitié de lui, il n'avait pas vraiment l'air intelligent...il y avait donc des formes de clochards même chez les sorciers, cela l'attristait beaucoup, voir la condition sorcière réduite a cela lui montrait bien que dans le monde personne ne pouvait être traité avec le respect mérité...Elle se demandé comment lui expliquer ce qu'elle voulait dire pour qu'il comprenne, elle décida de joindre le geste a la parole et de parler lentement.

-Je voulais dire, que je peu me débrouiller seule a partir d'un certain stade, si j'avais vraiment été en danger par exemple, j'aurai eu le droit d'utiliser la magie, c'est le cas pour les tentative de viol ou les violence physique. Dit elle avait un ton condescendant, comme si elle parlait a un jeune enfant.

Il ne fallait pas qu'elle est l'air de se qu'elle était? Alors la c'était le summum, elle ne saissait pas comment on pouvait avoir l'air d'autre chose que de ce que l'on est, même si elle avait porté des tas de chaines et était habillée tout en noir, ils seraient venu l'embeter pour cela, si elle était habillée en costume de femme d'affaire ça aurait été pareil...apparement il ne connaissait pas grand chose, elle n'en fut que plus triste.

-Ils seraient venu m'embeter que je soit habiller ainsi ou autrement, même si j'avais été habillé en punk ou mal comme vous ils seraient venu parce que justement je suis une jeune fille qui fait justement très jeune et c'est tout, a moins de faire 1m90 et être une boule de muscle je ne vois pas comment j'aurai pus les dissuader de venir m'embêter. Je n'ai jamais monté que j'avais peur, je n'ai pas peur, parce que je sais très bien que si sa se corse c'est moi qui aurait l'avantage, moi et ma baguette, en attendant je n'avais pas le choix. Je n'aime pas utiliser la violence, je n'y peu rien.

Elle réfléchit un instant a la meilleure manière de lui expliquer la chose, comme il n'avait pas l'air de bien comprendre ce qu'on lui disait elle regarda un peu autour d'elle comme si elle espérait y trouver une source d'inspiration.

-Mes parents ont insisté pour que je sache me battre d'accord? Ils m'ont inscrit a des tas de cours d'art martiaux typique de mon pays. Je sais faire, je sais me battre mais je déteste vraiment le faire. Vous comprendre? Ce n'est pas évident pour moi d'expliquer a vous vous savez? Mon pauvre...

Elle aurait été assez grande elle lui aurait mis une petite tape sur la tête comme on fait souvent avec les animaux malade, elle avait exactement le même sentiments avec l'homme qui lui faisait face. Il était comme un petit animal perdu, farouche et n'ayant aucune conscience du monde qui l'entoure...comme un sanglier, il devait être le genre de personne a foncer tout droit sans réfléchir et a se livrer bassement a ses instincts sans faire attention aux autres. Un tel mode de vie fit monter encore plus le sentiment de pitier que yukki ressentait pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://aerith-gainsborough.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Mer 23 Juin - 13:13

    Illian la regarda attentivement lorsqu'elle lui parla. Ces paroles étaient ceux d'un enfant encore niais de la vie. Visiblement, elle était optimiste... peut être trop. Mais les optimistes se plantaient souvent. Il fallait juste lire "Candide" de Voltaire pour se rendre compte à quel point le monde est dangereux. Que si on a pas vécu des moments où on frôle la mort, on ne sait pas ce que c'est.
    Visiblement, elle avait mal interpréter ses paroles ce qui le fit soupirer. Il ne lui avait jamais conseillé de changer, du moins, pas qu'il se souvienne. Mais après tout, pourquoi raisonner avec quelqu'un d'aussi peu d'expérience? Quoique, peut être en avait-elle. Mais l'impression qu'elle donnait au jeune homme lui donnait peine à le croire.

    Il enleva au final ses lunettes de soleil et montra ainsi ses yeux d'un bleu ciel profondément éclairé. Il fronça les sourcils et secoua la tête de gauche à droite d'un air "tss, c'est pas possible".


    "Tu t'es déjà battu au moins?" lui demanda-t-il. "Si là je t'attaque, tu ferais quoi pour te défendre? Je connais beaucoup, beaucoup de sortilèges et j'ai surtout beaucoup d'esquive. Tu crois que tu réussirais?"

    Il disparut pour ré apparaitre instantanément devant elle. Il la prit par le cou et lui souleva la tête en planta sesy eux bleus dans ceux de la gamine. Illian n'était pas un "méchant méchant". Son but n'avait jamais été de tuer, juste de voir les gens malheureux afin qu'ils ouvrent les yeux et qu'ils se rendent compte que la vie n'était pas si colorée que cela. Bien entendu, il y avait du bonheur dans la vie... mais après tout, il ne pouvait y avoir de bonheur sans malheur. Sinon ce mot n'existerait pas.

    "Admettons que là je me met à arracher tes vêtements et à te faire faire des trucs pas très catholique, tu ferais quoi pour te défendre? Moi aussi je sais me battre... physiquement et... "magiquement".. Je suis sorti tout frais de l'école où tu étais avant... j'étais même un des premiers de ma classe car je voulais apprendre.. apprendre et apprendre"

    Il la relâcha d'un seul coup et s'écarta d'elle.

    "Les moldu ne sont rien", fit il remarquer. "Ce n'est pas ce genre de voyous qui est à craindre, ma petite. Ce n'est pas d'un viol ou d'une agression physique qu'il faut avoir peur. Tu auras beau détester la violence, tu devras tout de même avoir recours si tu veux te protéger toi et tes amis car la personne en face de toi n'auras aucune pitié, elle, par contre. On est pas chez les bisounours ici ou dans un dessin animé pour petite fille. Je sais ce qu'est le mal et tiens toi bien d'apprendre.
    De nous deux, je me demande qui c'est qui ne veux pas comprendre"


    Non, là, décidément, c'était vraiment des paroles sincère et de mise en garde. Il détestait les gens qui pensaient ainsi car ils ne se rendaient pas compte de tout le mal qu'il y a sur Terre. Ils ne voyaient que l'infime partie : le bien.

    "Ainsi, je me répète, si tu ne veux pas avoir recours à la violence, comme tu le désires tellement, prend au moins l'expression d'être une personne forte et pas innocente. Après, je me fiche bien de comment tu peux être, et après tout, tu fais c'que tu veux mais je t'aurais prévenu et ne viens pas pleurer le jour où ta pote aura perdu la vie"

    Il lui aurait bien dit le jour où elle même serait morte mais dans ce cas là, elle pourrait pas pleurer.
    Il se mit à sourire alors, histoire de détendre l'atmosphère.


    "Alors tu me la file cette bière? Je préfère les blondes"
Revenir en haut Aller en bas
Yuuki Aijunko

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 09/06/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Mer 23 Juin - 13:38

Avant qu'elle n'est eu le temps de revenir dans le monde réel -oui car comme souvent elle était perdu dans le siens- elle se retrouva prise a la gorge et ses pieds ne touchaient plus le sol, elle compris que ça n'était pas "méchant" mais comme elle s'en doutait, c'était juste la manière d'être de l'homme, qui, depuis qu'il avait enlevé ses lunettes de soleil. Elle n'avais pas sa baguette sur elle, il aurait été pourtant facile pour yuuki de se debarrasser de lui, il lui aurait, en fait, suffit de prendre appuis avec ses pieds sur son torse pour culbuter, son poignet n'aurait pas pu suivre le mouvement, et en penchant suffisamment la tête elle ne se serai pas fait mal, si elle avait possédé sa baguette elle l'aurai simplement "expeliarmusé" et saucissoné. Elle ne voyait pas de réel soucis en fait, si ce n'est qu'elle aurait pu lui faire mal... Il la lacha d'un coup et elle retomba habilement sur ses pieds en continuant de l'écouter...
Il ne savait pas de quoi il parlait, bien sur que si c'était pour defendre ses amis, si elle n'avait pas le choix elle utiliserai la violence...c'était évident...mais il ne savait pas ce qu'un tel comportement pouvait engendrer chez Yuuki. Et elle ne voulait surement pas que cela se produise en public, c'est pour cela qu'elle tachait d'être toujours gentille et pacifique. Parce qu'elle le devait. Avoir l'air d'une personne forte...c'était simple...Mais elle ne voulait pas non plus.


-Avoir l'air d'une personne forte n'aide pas plus, certaines personnes prefere aller chercher ceux qui ont justement l'air fort, juste pour leur prouver qu'ils sont plus fort. Il n'y a rien qui puisse empecher autrui d'être violent. Tout simplement car c'est la nature humaine, c'est la bête qui se cache en beaucoup. Mais certaines personnes ne sont pas comme ça...pas du tout même...Si je doit défendre mes amis, si ma vie est vraiment en danger alors je serai me defendre, mais j'ai des raisons personnelles qui ne m'encourage pas a utiliser la violence. C'est tout. Je sais me battre...mais je ne veux pas le faire, peut être que vous, vous aimez ça, peut être que c'est votre raison d'être et la seule manière pour vous d'exister, mais moi je ne me sent pas obliger de me battre tous les jours. Je ne me sent pas obliger de me dire que tout le monde il est méchant. C'est tout.

Elle enfoui sa main dans son sac et sorti la bière demanda et la lui jeta, puis consciente de son agacement, elle se dépêcha de retrouver le sourire, c'était juste sa façon d'être a elle. Elle était gentille, tout simplement, si c'était necessaire, elle se battrait, mais cette idée ne l'enchantait pas des masses... Quand elle se battait...elle se battait aussi a l'interieur, et elle en était malade pendant des jours, il fallait bien une semaine pour qu'elle redevienne entièrement elle.
Revenir en haut Aller en bas
http://aerith-gainsborough.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Mer 23 Juin - 22:19

    Décidément, elle n'avait pas compri la pilosophie du discours qui lui avait sorti. Même en voulant lui mettre la pression, elle s'entêtait. Enfin normal, c'était une gamine. Et pourtant, il avait pas forcément envie qu'il lui arrive un truc. Ce n'est pas avec quelque sortilège de débutant qu'on apprend à l'école qu'on va réussir à ce protéger. Mais bon, au moins, il l'aura prévenu...

    "Ce n'est pas si facile que ça petite..." répéta-t-il dans un dernier espoir. "Tu verras... tu verras... Paraitre fort ne veux pas dire "paraitre plus fort". Ça veut dire se protéger, c'est surtout ça. Moi même je suis un méchant la preuve, et encore, là je suis en mode gentil parce que tu me fais pitié. J'ai d'ailleurs hésité à me mettre du côté de ses voyous moldu et t'attaquer. Sisi. Seulement moi j'aurais été beaucoup plus loin que ça. Je t'aurais humiliée et t'aurais fait de la peine... Mais comme ils m'avaient empêcher de dormir, j'ai voulu les emmerder eux. Ce n'est pas pour prendre ta défense que j'ai rendu ton stupide lecteur MP3. Je suis réellement méchant, parce que c'est ma nature de l'être. J'aime détester et être détesté. C'est une sorte d'amour, ça prouve que j'existe. Car si je peux pas être aimé, je peux au moins être haï. Et je trouve ça largement plus cool."

    Il lui sourit, pas d'un sourire gentil ni même méchant. Plutôt neutre. Le monde des bisounours avait tout de même des limites. Comme tout le monde d'ailleurs.

    "Tout le monde éprouve de la haine, même inconsciemment. La preuve, tu m'as haï, remarquant que j'étais pas gentil et que je suis entêté. Ce n'est pas de la haine profonde mais ça en est quand même. Mais t'en fais pas, je préfère ça au fait que tu m'aime. Après, je ne dis pas que tout le monde est méchant, loin de là. Chacun a sa part de méchanceté, plus ou moins enfouie. Il y a des bisounours de ton genre que j'ai horreur qui sont trop gentil et qui se font avoir comme des merdes à cause de leur naïveté."

    Il s'étira alors et finit par hausser les épaules. Quelles belles paroles! Lui même se surprenait! La violence n'était pas la meilleure solution mais elle était utile. Même s'il ne parlait pas forcément de violence mais plus de défense. Enfin, on verra bien après tout.
    Il se servit en bière, s'assit au sol, décocha la canette et but une grande gorgée.
Revenir en haut Aller en bas
Yuuki Aijunko

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 09/06/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Jeu 24 Juin - 11:23

Comment pouvait on vouloir être méchant? C'était ridicule et Yuuki ne comprenait pas, on ne pouvait pas vouloir être réellement méchant, on le devenait plus par nécessitée, parce que notre vision du monde est très différente de celle des autres et que l'on veut modeler se monde a notre façon au dépend des autres, tout cela parce qu'on est convaincue que c'est ce qui serai le plus juste pour tous. Ce n'était donc qu'une forme déviante de la justice moderne...mais cela aboutissait souvent a des génocides...
La jeune fille était convaincue que quelque chose de plus enfoui avait poussée l'homme qui lui faisait face a l'aider, autre chose que "ils m'ont déranger" après tout s'il avait été dérangé c'était aussi de la faute de Yuuki ça n'était donc qu'une question de positionnement, s'il était vraiment méchant il s'en serait pris a elle.
Prouver que l'on existe en étant méchant...mais l'amour n'était il pas une preuve d'existence en soit?


-Vous savez dit elle en s'asseyant devant lui dans les méditations métaphysique Descartes induis que c'est les perceptions et les sentiments qui nous induise en erreur, mais puisque l'on peut etre mis en erreur c'est bien que l'on existe, donc quelconque sentiments que l'on puisse ressentir, haine ou amour, nous montre que l'on existe. Vous ne connaissez probablement que la haine, c'est pour cela que vous pensez que seul cela peut permettre d'exister. L'amour doit vraiment vous ecoeurer pour penser des choses comme cela, vous avez dut en recevoir trop. Trop c'est comme pas assez, ce n'est pas bon. Moi je ne vous ai jamais haï, j'ai pris pitier de vous, c'est different, c'est engendré par de l'incompréhension, je suis incapable d'éprouver de la haine, je ne veux pas.

Elle jouait machinalement avec ses doigts tout en parlant, puis le temps de faire un tour de bocal, elle assimila et enfoui ce qu'il avait dit a propos de sa naïveté, s'en est trop, laisse moi lui apprendre les bonnes manières, pour qui se prend il? va t'en laisse moi venir !. Yuuki pris sa tête dans ses mains, une terrible migraine survint d'un coup, elle se pencha en avant et manqua de tomber, elle se rattrapa en posant ses deux mains a même le sol. Ses cheveux semblèrent flotter un instant, puis tout redevins calme, quand elle releva la tête, son attitude avait changer, elle avait les traits beaucoup plus dur et le regard beaucoup plus méprisant et froid, sa voix elle aussi était plus ferme et glacée. Hikari était fatiguée d'entendre les même sottise et de voir que Yuuki ne relevait rien, n'essayai pas de prouver ce qu'elle valait. Elle se releva et regarda l'homme de haut.

-Tu me soule, tu ne comprend pas ce que l'on te dit, tu ne comprend rien, et tu ne veux pas comprendre. Je suis loin de me faire avoir, tu ne sais rien du monde extérieur, tu te contente de rester la et d'attendre, ce n'est pas mieux que d'élever des peluches. Il n'y a rien de naïf dans l'optimisme, maintenant soit en bien conscient, je refuse que l'on me parle ainsi, je suis fatiguée de tes remarques acerbes, pour qui te prend tu? Tu te permet de juger les gens par leur apparence sans chercher a les connaitre, juste parce qu'ils sont différents de toi, juste parce qu'ils essayent d'être gentil, tu penses que tu ne peu faire d'erreur? Tu viens d'en faire une grosse en me cherchant continuellement, je veux bien être gentille un moment mais au bout d'un moment les têtes a claques comme toi ça deviens franchement emmerdant.

Elle jeta un coup d'oeil a ses vêtements et grimaça, c'était quoi cette robe bleu a dentelle blanche? en plus elle n'avait pas de baguette pour changer ça, oh, merde alors, elle n'avait pas envie de rester coincée habillée comme ça...s'il te plait, laisse moi, Hikari roula des yeux et soupira un "ok ok", les cheveux de Yuuki se soulevèrent et elle se concentra sur le vol d'un papillon blanc, elle aurai voulu jouer avec, alors elle l'attrapa d'un geste vif et précis tout en veillant a ne pas lui faire mal, puis se rassit tranquillement, en souriant devant l'homme, elle observa le papillon un instant, puis le relâcha et le regarda voler au loin.
Revenir en haut Aller en bas
http://aerith-gainsborough.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Jeu 24 Juin - 12:28

(HJ : PTDRR! GG pour Descartes XD)

    Illian fronça les sourcils quand elle mentionna le nom d'un type qu'il ne connaissait pas et qui disait des trucs pas très clairs. Elle lui aurait parlé en chinois, ça aurait rien changé. Mais la fin de son discours était plus compréhensif et il se mit à sourire malicieusement en échappant un petit rire. Elle avait beau dire qu'elle était incapable d'éprouver de la haine, elle en éprouvait pourtant... peut être pas de la haine méchante mais c'en était une forme.

    "Hein? Descartes quoi? C'est qui ce guignol?" l'interrogea-t-elle. "Eh oui, l'amour m'écœure tout comme la haine t'écœure. Ça va dans les deux sens, vois tu. T'as eu beau avoir pitié de moi, je ne sais pour quelle raison, ça te rend malade ce que je suis. C'est ça la meilleure explication! je connais trop bien la pensée des gentil... j'en suis tombé malade."

    Il sursauta de surprise en voyant la gamine se prendre la tête. Il eut envie de lui demander si tout allait bien mais il préférait attendre que ça passe. En revanche, lorsqu'elle reprit ses esprit, elle eut un autre ton plus fort. La preuve en était qu'elle ne l'aimait pas. Le "tu me soule" en était une preuve. Il sourit de plus bel par ses paroles et le ton qu'elle prenait. Il commença alors à tourner autour d'elle... les choses intéressantes commençait. Il préférait cette fille là que l'autre avant la "migraine". Était-elle schizophrène? Ca en avait tout l'air pour pouvoir changer de comportement... un bisounours ne parlait jamais de cette façon.

    "Aaah ça t'énerve ma façon de penser hein?" la nargua-t-il.

    Il resourit encore, très satisfait de lui avoir sorti de ses gonds. De plus, lllian n'écoutait JAMAIS et c'était inutile d'essayer de le raisonner car personne n'avait encore réussi à le contrôler. Elle avait beau toujours avoir les pensées d'un bisounours, elle réfléchissait d'une manière plus forte. C'est de cette manière qu'Illian lui parlait, tout à l'heure. Elle devrait rester comme ça tout le temps, ça lui changerait la vie en tant que gentille.
    Il s'approcha d'elle et lui posa un doigt sur les lèvres pour la faire taire.


    "Eh bien, voilà une preuve de ton courage petite fille. C'est de cette manière là qu'il faudrait parler devant les méchants... la preuve, je ne te vois plus comme une fi-fille innocente, proie des petits monstres vilains qui se cachent dans l'obscurité mais comme quelqu'un de fort, prêt à protéger toi et les tiens...
    Tu parles de juger les gens? Tiens donc, n'es-tu pas en train de me juger là? Tu me connais que très peu pourtant... alors, comme quoi! on est sur le même pied d'égalité! Et puis, je pense de la manière que je veux, ce n'est pas une gamine comme toi qui va m'apprendre la vie! Et certainement pas me changer..."


    Il soupira avant d'ajouter :

    "Penses ce que tu veux de moi. Je m'en fiche royalement après tout car pour moi, seule ma personne compte. C'est un moyen comme une autre de survivre dans ce monde et faire sa vie. Si je n'ai pas d'amis, ce n'est pour avoir aucun points faibles.. car quand on est trop gentil et qu'on est trop attaché à quelqu'un, on est vincible.. La preuve, personne ne m'a fait chier depuis très longtemps dans les force du mal. Mais... j'aime ma vie comme ça."
Revenir en haut Aller en bas
Yuuki Aijunko

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 09/06/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Jeu 24 Juin - 13:13

[HJ, merci, il m'a tellement soulé en terminal que je me sentait obligé de le foutre quelque part)


Il avait l'air satisfait, Yuuki ne l'était pas du tout, Hikari disait toujours des choses méchantes...et lui il aimait ça, elle ouvrit des yeux ronds, il était vraiment bizare, pour être protegée, il fallait qu'elle laisse hikari venir? c'était ridicule, si elle était méchante on serait mechant avec elle en retour...Il n'avait pas l'air de saisir vraiment ce qu'il se passait...C'était très dur a expliquer en fait, Hikari avait toujours été la, c'était comme ça...ses parents n'en savait rien parce qu'avec eux elle était protégé et jamais en colère...Elle ne voulait pas les inquiéter, elle le vivait bien...elle appreciait Hikari, même si elle avait du mal a la comprendre...comme ça elle n'était jamais seule. Yuuki essaya d'expliquer a l'homme.

-Quand je suis en danger...ou quand je refoule trop les vilains sentiments...c'est comme ça, ça ne veut pas dire que je hais ou quelque chose d'autre, je ne ressent pas ça, c'est hum Hikari qui s'occupe de ça, elle garde tout ça, et un moment elle explose, c'est indépendant de moi, et si j'avais le choix, je préférai qu'elle ne soit pas la...pas quand il y a des gens...je ne veux pas faire de la peine aux autres.

Pourquoi parlait il de survie? Sa vie ne se résumait elle qu'a cela? Pauvre de lui, vivre était quand même plus sympa...si pour survivre il devait être seul...pourquoi les forces du mal l'embêterait elle si ne les cherchaient pas?

-Survivre...c'est triste comme vie...toujours devoir survivre...pourquoi voudriez vous que les forces du mal viennent vous embêter? J'ai des tas d'amis, et je n'ai jamais eu de soucis, ni moi ni mes parents, si vous restez en dehors de leur affaires il n'y a rien a craindre, c'est pour cela que les mangemort ne me font pas peur, pourquoi me voudrait il du mal après tout, je ne fait rien contre eux, chacun a sa propre vision du monde, s'ils sont ainsi, c'est que pour eux, c'est cela qui est bien. Il n'y a pas de bien ou de mal, juste deux vision opposée de la vie, celle qu'on nous a inculqué depuis tout petit est la bonne pour nous, et nous y croyons dur comme faire, c'est pour ça que beaucoup se battent, nous ne sommes pas capable d'admettre qu'autrui puisse avoir une vision du bien différente de la notre... et ça conduit a des meutres injustiféTermina t'elle avant de s'assombrir.

Elle esperait vraiment qu'il trouverai un sens a sa vie, il semblait désabusé de tout, sans but autre que de répondre a ses désir immédiat, en soit, il vivait comme un animal, suivant ses bas instinct et de toute évidence sa nature de sorcier l'encourageai dans cette voie la...
Revenir en haut Aller en bas
http://aerith-gainsborough.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Jeu 24 Juin - 13:40

(HJ : Yep, je tenterais de mentionner Pascal lorsqu'il y aura un moment pour)

    Lorsqu'elle semblait avoir retrouvé ses esprit à nouveau, ce qui fit lever les yeux d'Illian aux ciel en ce demandant combien de temps ça allait durer ce manège, elle mentionna "Hikari", nom japonais car forcément, elle était japonaise. Alors c'était vrai, elle avait des tendances schizo. Il se mit à rire lorsqu'elle lui dit qu'elle préférait que cette "Hikari" à la noix ne soit pas là. Il haussa les épaules d'une façon indifférente.

    "C'est bien dommage"

    dit-il. Enfin après tout, il voyait pas pourquoi il s'efforçait à raisonner avec elle car il s'en fichait royalement comme du fait que l'empereur de Chine au 15e siècle était Xiao Pig Pong. C'était sa vie après tout et lui avait la sienne.
    Il soupira d'agacement lorsqu'elle lui demanda pourquoi les forces du mal voudrait l'embêter. Soit il éclater de rire, soit il l'éclatait. Au choix.


    "Parce que, comme je viens de te le dire et que je me tue inutilement à te faire comprendre, le mal s'attaque TOUJOURS à plus faible que soit! T'auras beau être dans ton monde de bisounours enchanté ou tout le monde il est youpi, la réalité est telle qu'elle l'est et il faudra un jour accepté cela! C'est injuste, ouais en effet, c'est très injuste mais c'est la vie. Si t'as pas encore eu de soucis, c'est qu'ils ne t'ont pas encore remarquée. Mais prend l'exemple de ces connards de voyous qui t'ont attaquée parce que tu leur paraissait faible et compare les aux forces du mal qui sont 100 fois plus dangereuses qu'eux... tu comprendras! Ou alors attends patiemment d'avoir à faire avec eux et tu verras qui de nous deux aura raison."

    Il lui fit une grimace.

    "Quant à ma vie, je l'aime comme elle l'est! Même si c'est moche, nul et injuste. Comment veux tu qu'il y ait une belle vie sans une vie moche? Il faut bien un opposé pour que l'autre existe. Moi je suis méchant parce que j'aime la haine. Toi tu es gentille parce que tu aime l'amour. Il n'y a rien à expliquer dans tout ça, c'est ainsi car ça viens de soi.
    Tu vois bien que tu es ignorante... parce que tu ne l'as pas vécu."
Revenir en haut Aller en bas
Yuuki Aijunko

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 09/06/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Ven 25 Juin - 11:39

Yuuki écouta en relevant les sourcils d'un air dubitatif, il y avait peu de chance que les forces du mal souhaite perdre du temps avec elle...vu comme ils étaient occupés avec les Aurors, qu'est ce qu'une gamine inoffensive comme elle pouvait bien leur faire? Yuuki avait peut etre une vision de la vie trop "rose" mais lui était complètement parano. Il y avait une différence notable entre de simples petits voyou qui n'avaient rien a faire de leur vie, et les forces du mal qui avait déjà un emploi du temps bien remplis, et qui aurai bien voulu se debarrasser de deux trois aurors histoire d'être tranquille, aussi elle agitait la tête de droite a gauche frenetiquement en signe de negation.

-Vous avez tort, les forces du mal sont trop occupées avec les aurors et l'ordre du phénix pour s'attarder sur une enfant inoffensive comme moi, ils ne s'attaquent pas aux plus faible, ils s'attaquent a ceux qui pourraient les gener dans leur plan, moi je n'en fait pas partie. Il y a une grande différence entre des voyous moldus qui ne savent pas quoi faire de leur journée et des mangemort qui sont traqués sans arrêt et risque leur peau chaque jour que Boudha fait. Si je croise un mangemort demain, dans se même parc, que croyez vous qu'il va faire? Risquer sa couverture juste pour le plaisir de tuer quelqu'un qui n'a pas l'air dangereux pour lui? Ou passer son chemin pour continuer ses sombres agissements? Mais effectivement, si je me trouve au mauvais endroit au mauvais moment, et que je suis un témoin génant pour eux, ils me supprimeront, la belle affaire, que voulez vous que ça puisse me faire? Je serai morte avant d'avoir le temps de m'en rendre compte. En bref, tant que je ne fait rien, ils ne me chercheront pas, parce qu'ils n'ont pas que ça a faire.

Elle savait qu'elle avait raison pour la simple et bonne raison que des mangemort elle en avait déjà croisé, et sans le savoir, c'était quelque temps après qu'elle avait appris que l'homme qui l'avait laissé passé devant lui au chaudron Baveur était un mangemort, il ne lui avait rien fait pourtant. Cependant elle comprenait aisément qu'avec un raisonnement comme celui que l'homme tenait en face d'elle, les Mangemorts essayent de se faire discret. Quand on est vraiment mauvais, on le fait sans témoins et dans l'ombre, dans la lumière on est toujours aussi blanc que neige.
Yuuki leva les yeux et observa l'homme, comment pouvait on vivre décemment comme cela, ça échappait a tout sens logique pour la jeune fille, elle n'envisageait pas de vivre seule, c'était son pire cauchemar et la, un homme totalement inconnue déclarait devant elle qu'il vivait seul et qu'il aimait ça en plus !


-Vous...aimez vivre...tout seul?

Elle avait les yeux rond comme des soucoupes, c'était la revelation de l'année pour elle, comment pouvait on aimer vive seul et dans la haine?
Revenir en haut Aller en bas
http://aerith-gainsborough.skyblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Ven 25 Juin - 12:05

    Illian échappa un "tsss" lorsqu'elle lui dit sa façon de penser sur les forces du mal... tout ses dires prouvaient qu'elle ne savait rien... Surement que, ce qu'elle lui disait c'était des rumeurs que d'autres élèves de Poudlard lui avait dit ou bien ce qu'ellel isait dans la Gazette du Sorcier.
    Il la regarda avec un regard de pitié et désespéré à la fois. Il s'approcha d'elle et apaprut juste derrière elle. Il se pencha afin que ses lèvres soient au niveau de ses oreilles.


    "Je connais les forces du mal" murmura-t-il à son oreille. "Si les forces du mal ont à faire aux Aurors, c'est parce que les Aurors se défendent et pas l'inverse... De plus, le mal n'est pas concentré chez les Aurors, c'est bien facile de tout mettre sur les dos des héros..."

    Cela dit, même s'il ne connaissait pas le seigneur des Ténèbres, chose qu'il n'avait jamais souhaité, il avait eu des fréquentations avec des mangemorts et des personnes du mal. Des ptites soirées à boire et à fumer, à manger tout et n'importe quoi... Cela s'était plutôt bien passé mais Illian n'allait jamais jusqu'à tuer quelqu'un. C'est en partie pour cela qu'il n'avait pas rejoint le Seigneur des Ténèbres... c'était surtout aussi parce qu'il refusait d('être sous les ordres de quelqu'un de ridicule, avide de meurtre et de mal.
    Illian était un méchant, mais à sa manière. Il aimait la souffrance et la haine mais priver quelqu'un de la vie pour sa propre joie, il n'allait pas jusqu'à penser ça.


    "Regarde moi", poursuivit-il. "Je n'ai eu à faire à aucun Aurors. Et même si je n'ai jamais tué personne, je connais des mangemorts qui n'ont à faire à aucuns Aurors non plus. Ils préparent leur petits plans secrètement, sinon ça serait trop compliqué et il vont frapper quand bon leur semblera... sur des personnes faible, comme ton genre et celui des gentils. Tu vois, le monde n'est pas si choupi kawaii que ça. Il ne faut pas croire tout ce qu'il y a marqué dans les journaux."

    Il se redressa en s'éloignant un peu de la gamine. Peut être avait-elle pris conscience du danger qui la menaçait. Peut être pas. Oh et puis, tant pis. Comme il se le disait depuis tout à l'heure, elle verra bien quand ça lui tombera dessus. Néanmoins, il ne faudra pas dire qu'il l'avait pas prévenue...

    Puis la gamine lui demanda, étonnée, s'il aimait vivre seul. Il hocha la tête de haut en bas pour confirmer ses dire.


    "Oui."

    Mais Illian n'était jamais vraiment seul. Soit il se faisait des soirées avec des méchants, mangemorts ou quoique se soit de ce genre, soit il allait à des concerts, soit il se trainaient dans des bars, soit il rencontrait des personnes, jouaient à des jeux, ect...
    Il avait sa propre vie qu'il adorait. C'était... une liberté pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Yuuki Aijunko

avatar

Messages : 116
Date d'inscription : 09/06/2010
Age : 28

MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Mer 30 Juin - 16:36

Yuuki le regarda incrédule, elle leva les yeux aux ciels en haussant les épaules... Peut être qu'un jour il la tuerai...et après? Ce n'est pas elle que ça embêterait le plus, ça la rendrais triste pour les gens qu'elle aime, mais elle préférait largement que ça soit elle qui meurt plutôt que quelqu'un de son entourage, mawashigiri...s'il te plait je n'en peu plus...il me soule... il y en avait une qui s'impatientait la dedant, elle ne devait pas rester ici trop longtemps, elle avait peur de se qu'hikari pouvait faire...

-Et alors? Si je meurt? qu'est ce que ça peu bien faire? Je m'en fiche moi ! Je prédère que ça soit moi que les gens que j'aime, et la securité des gens que j'aime ne dépend pas de moi, mais de eux si on suit votre raisonnement et a vrai dire j'en est un peu rien a cirer de ton raisonnement a la con, si tu veux vivre comme ça c'est ton soucis mais ne viens pas m'emmerder avec tes conneries

Hikari se leva, dépoussiéra sa robe non sans une petite grimace face a la couleur de celle ci et commença a s'en aller, en fait elle ne voulait pas vraiment partir, mais Yuuki l'en obligeai par peur de faire du mal au pauvre monsieur avec qui elle parlais depuis 20 bonnes minutes maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
http://aerith-gainsborough.skyblog.com
Maëlle Leeuwin
    #| Sexy Admin |# Chef de l'ODP; Prof de Potions

avatar

Messages : 2978
Date d'inscription : 28/10/2009
Age : 21
Localisation : Au SoleilL''

MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   Sam 3 Juil - 11:20

Sujet vérouillé. Illian Keith supprimé.

_________________

Damon ... ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Assis sur un banc, 5 minutes... (pv Yuuki)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les minutes du Congrès de Miami
» 1000 ans d'histoire en 11 minutes
» Notre Histoire en 2 minutes
» départ assis...
» Yuuki S. Waldorf [Serpy]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
* FuturPoudlard * :: Hors de Poudlard :: Londres :: Le Londres Moldu-
Sauter vers: